Chargement…
Chargement…

Pour vous accompagner

Des outils de diététicienne et de thérapeute de l’image et du corps

« Si les régimes de toutes sortes fonctionnent à court terme, ils échouent à moyen terme : au delà de deux à trois ans, on regrossit dans 90 à 95% des cas ». Dr Gérard Apfeldorfer

Il semble donc nécessaire de travailler autrement, dans un souci d’humanité et d’humilité. Ainsi, je propose une approche holistique (du grec hόlos qui signifie entier) de la diététique. En effet, toute personne a reçu un corps avec un capital en santé. Elle est porteuse d’une éducation, d’une culture, de croyances, de savoirs et de savoir-faire. Elle éprouve des émotions. Elle a une vie personnelle avec différentes composantes qui façonnent son mode de vie.  Son image lui convient ou pas. Son histoire est imprégnée des événements vécus. Toute personne est unique par nature.

Pourtant, notre société, a établi des règles de conformité qui nient la diversité des corps et imposent comme désirable une image corporelle normée et irréaliste, dictée par la société de consommation et, plus récemment les réseaux sociaux. Il faut être jeune, mince, détendu, en forme, … Ces injonctions sont la source d’un marché juteux et parallèlement de souffrances pour tous ceux qui cherchent en vain à s’y conformer.

Ainsi, beaucoup de personnes, et particulièrement les femmes sur lesquelles reposent historiquement plus de pressions sur l’apparence, sont tiraillées entre la réalité de leur vécu corporel et leur souhait d’adhérer à la norme sociétale. En première ligne, pour tenter de résoudre cette volonté de maîtrise improbable, se trouve l’alimentation. L’acte essentiel et naturel de se nourrir devient alors un problème de plus en plus envahissant au fur et à mesure que les émotions s’en mêlent. Culpabilité, dégoût, peur, perte de confiance, dévalorisation, … rendent l’objectif de plus en plus difficile à atteindre.

Pour accompagner les personnes vers leur désir légitime de mieux-être, j’utilise divers outils basés sur l’identification des valeurs de vie, des pare-chocs émotionnels, des stratégies d’évitement, des freins aux changements, la confrontation à l’expérience, à l’image, à la réalité des émotions, … Je les invite à trouver en elles les ressources pour élargir leur palette de comportements afin de vivre un lien apaisé dans cette triangulaire qu’est le corps, l’alimentation et l’esprit. Il s’agit donc d’un travail personnel de reconstruction, de reconnaissance ou d’appropriation de son image et de son corps.

Ainsi, la personne choisit la manière de se nourrir qui lui convient. Elle apprend à se faire confiance, pas à pas. En tant que diététicienne, j’apporte de l’information sur les aliments, les besoins physiologiques. Je valorise ses savoirs, l’accompagne dans ses choix. Pour ce travail individuel, j’apporte mes compétences, et je me forme en permanence afin de donner des clefs permettant d’acquérir un mieux-être durable.

Et plutôt que laisser espérer 5 à 10% de réussite d’un régime, je préfère donner la parole à Sophie Deram dans « Le poids des régimes ».

Quelques définitions

Le diététicien est le seul professionnel paramédical expert en nutrition. Il joue un rôle majeur de santé publique dans l’éducation alimentaire et le suivi nutritionnel des personnes malades et en bonne santé. Garant de l’équilibre nutritionnel, il élabore des diagnostics et des bilans diététiques personnalisés, délivre des conseils diététiques, participe à l’éducation des patients atteints de troubles métaboliques ou de l’alimentation. Sur prescription médicale, il dispense des soins diététiques individualisés intégrant l’éducation ou la rééducation nutritionnelle.

Le mot nutritionniste est un qualificatif non réglementé. Il peut être utilisé par des professionnels intégrant la nutrition dans leurs pratiques. Seuls les médecins nutritionnistes et les diététiciens nutritionnistes sont des professionnels de santé reconnus en nutrition.

Selon l’OMS, l’éducation thérapeutique du patient vise à aider les patients à acquérir ou maintenir les compétences dont ils ont besoin pour gérer au mieux leur vie avec une maladie chronique.

Télécharger le document PDF de la Haute Autorité de Santé.

L’ACT (Acceptance and Commitment Therapy) est une thérapie comportementale dirigée vers l’action. Son but est d’aider les personnes à créer une vie riche, pleine et qui ait du sens, tout en acceptant la douleur qu’elle apporte inévitablement.  

D’après le Dr Russ Harris.

La méditation de pleine conscience, c’est «S’arrêter et observer, les yeux fermés, ce qui se passe en soi … et autour de soi… Seulement observer, sans juger, sans attendre quoi que ce soit, sans rien empêcher d’arriver à son esprit, mais aussi sans s’accrocher à ce qui y passe. C’est tout. C’est simple… »
Christophe André © Cerveau & Psycho – n° 41 – Septembre – octobre 2010

« La photo-thérapie est une méthode thérapeutique qui a pour but de réparer l’estime de soi, de se réconcilier avec son image, et de s’accepter tel que l’on est à travers le support de la photographie. C’est un travail émotionnel qui permet de se mettre à nu sans devoir s’expliquer verbalement et passer par les résistances du mental. La photographie est un outil puissant qui permet de se confronter au réel, de se faire face. C’est un certificat d’authenticité. Un support couvert d’émotions. Elle nous affecte. C’est ce processus d’affectation de la réalité au travers des images qui est central en photo-thérapie. » Elodie Sueur-Monsenert https://www.photo-therapie.com/

Témoignages

« Ayant déjà vu des diététiciennes, ayant fait plusieurs régimes, je peux dire que l’approche de Marie-Pierre par rapport à la nourriture est complètement différente. J’ai commencé à la voir en septembre 2019 car je voulais perdre du poids. Elle ne m’a pas donné de conseils alimentaires ni de régime, elle m’a écoutée, questionnée concernant mon comportement face à la nourriture, elle m’a fait réfléchir à ma façon de manger. Elle ne m’a rien interdit, mais en 3 mois, mon comportement face à la nourriture a complètement changé. Je sais maintenant reconnaître la faim, l’envie, je sais dire stop quand je n’ai plus faim,….je n’éprouve plus de culpabilité si je fais un excès… Aujourd’hui j’ai perdu 4 kgs, certains diront que c’est peu comparé aux 30kgs que je souhaite perdre mais ces kilos partent tout doucement sans aucune contrainte, sans régime, simplement du fait que tout se passe autrement dans ma tête. Marie-Pierre est une diététicienne pas comme les autres, je recommande vivement à toutes les personnes qui ne supportent plus leur corps et qui souhaitent comprendre comment notre tête fonctionne avec notre corps. »

Angélique (Besançon)

« Je viens de perdre déjà 8 kgs en mangeant en conscience et plus régulièrement ! Il me reste du chemin mais je n’ai aucune frustration… Et ma diététicienne m’a fait des consultations téléphoniques ! C’est très confortable… »

Dorothée (Nîmes)

J’ai eu l’occasion de demander à Marie Pierre Julien de m’accompagner sur la régulation de mes habitudes alimentaires à un moment où il y avait beaucoup de changement dans ma vie. Il me fallait une professionnelle qualifiée mais disponible à des moments où je l’étais moi-même car à cette période j’étais très bousculée ! J’ai donc opté pour le suivi en ligne et cela a été vraiment formidable de pouvoir avoir un rendez-vous rapide, sérieux, en toute discrétion et adapté à ma situation. Consulter à distance est très confortable, j’étais chez moi, pas de contrainte de trajet.

De plus je dois dire que j’ai été surprise par l’approche personnelle de cette diététicienne, pas du tout contraignante mais très très efficace ! Marie Pierre vous aide à vous recentrer sur votre bien être, elle vous aide à déculpabiliser et à focaliser sur ce qui est vraiment important, à savoir vous mais dans la globalité de votre quotidien et avec harmonie… Objectif : sortir de la frustration et du contrôle tyrannique comme c’est le cas dans les régimes classiques. Il s’ensuit de la joie et du bien-être jour après jour. Merci Marie Pierre…

Emmanuelle (Aix-en-Provence)

« Je vous remercie pour la rapidité de l’envoi et vos conseils.
Notre échange m’a rassurée et va me permettre de mieux gérer la situation. »

Magalie (Besançon)